Logo BL'A Braine l'Alleud Bibliothèque
 

Projet d'établissement

1. Introduction / 2. Chapitre 1 : Historique de l'école / 3. Chapitre 2 : Nos valeurs / 4. Chapitre 3 : Nos actions concrètes / 5. Chapitre 4 : Nos objectifs / 6. Chapitre 5 : Préparation à l'enseignement secondaire / 7. Chapitre 6 : Le néerlandais dès la première primaire 8. Chapitre 7 : L'année complémentaire

1. Introduction

Selon le "Décret définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et organisant les structures propres à les atteindre" du 24 juillet 1997, chaque école dispose d'un projet d'établissement.


Celui-ci est adapté au moins tous les trois ans.

L'équipe pédagogique du Grand Frêne a élaboré son projet d'établissement au cours de concertations plénières. Ce document (œuvre collective en continuelle construction) constitue le fil conducteur auquel va se référer toute l'équipe éducative Il est donc destiné à l'équipe qui travaille déjà dans l'école mais aussi aux nouveaux membres éventuels.

En effet, afin d’amener tous les élèves à acquérir les compétences ciblées dans les socles (Décret missions, art. 6, Objectifs généraux de l’enseignement fondamental), l’équipe a effectué des choix pédagogiques et a déterminé des actions concrètes et particulières qui seront mis en œuvre en collaboration avec l’ensemble des partenaires de l’école : élèves, enseignants, direction, parents, pouvoir organisateur, acteurs externes ...

Bien sûr, ces intentions devront être adaptées aux réalités du terrain.

D’autre part, une confrontation régulière entre nos intentions et nos actions nous permettra d’évaluer l’état d’avancement de notre projet et sa pertinence.

Enfin, toutes les actions menées dans l’école ne figurent pas dans ce projet. Seules les mesures qui semblent être les plus représentatives, les plus régulières et qui concernent le plus grand nombre d’enseignants ont été retenues.

Bienvenue dans notre projet,

La directrice,

Brigitte Crépin


Approuvé par le Conseil de participation du 22 mai 2012, ce présent document est valable pour les années scolaires 2012-2013, 2013-2014, 2014-2015.

Chapitre 1 - Historique de l’école

  • De l’origine de notre école

La première école communale fut ouverte le 6 décembre 1836. Elle se situait à la rue des Combattants et comprenait l’école, l’habitat de l’instituteur et la maison communale. Etait-ce un cadeau de saint Nicolas pour les enfants sages du village ?

Cent élèves environ, filles et garçons, fréquentaient l’école pendant l’hiver alors qu’en été, la plupart des enfants restaient chez eux pour aider leurs parents aux tâches agricoles.

L’école était très " dénudée " : dans la classe unique, il n’y avait que huit pupitres alors qu’il aurait dû y en avoir au moins seize ;  c’est l’instituteur, Louis Lefèvre, qui les construisit à ses frais... tout comme il repeignit également les portes et les fenêtres.

  • De la mixité à l’école

En 1868, il est décidé de séparer les filles et les garçons. Comme il n’y a pas de local vide et qu’il n’est pas possible de séparer la classe en deux, il faut construire une nouvelle école... avec un budget constitué en partie de vente d’arbres.

A partir de 1874, l’école située au n°25 de la rue de l’Ecole va accueillir l’instituteur prenant en charge uniquement une classe primaire de garçons. Les filles et les petits resteront avec une nouvelle institutrice à la rue des Combattants.

En 1973, les deux écoles communales sont rassemblées en une seule, mixte et primo-gardienne, qui s’installe à la rue de l’Ecole. A l’époque, le bâtiment comprend deux classes : l’une abrite les petits de gardienne et de 1ère et de 2ème années primaires, l’autre accueille les 4  autres années primaires.

  • Des conséquences de la fusion des communes

En 1977, lors de la fusion des communes, l’école d’Ophain est intégrée, sous une direction unique, à l’école de Lillois. En avril 1993, alors que l’école -qui s’appelle depuis 1989 " Le Grand Frêne "- dépasse le seuil de 140 élèves, les autorités compétentes désignent un directeur pour rendre l’école indépendante. Monsieur Gaspart tiendra la barre de notre grand navire pendant dix ans.

  • De l’arrivée des pavillons

Le vendredi 19 octobre 1991 était inauguré le premier pavillon (qui sera suivi par beaucoup d’autres !) : en pleine nature, en bordure de champs et ... du cimetière. Ce projet avait été voté début mai par le Conseil communal mais que d’étapes avant de le finaliser! Il a fallu : acheter le terrain, construire une nouvelle route pour prolonger la rue du Cimetière, aménager les égouts, effectuer les raccordements d’eau et d’électricité, choisir les pavillons, les acquérir après de nombreuses discussions, les installer et ensuite les équiper !

C’est ainsi que, fin septembre 1991, les classes de 4e, 5e et 6e années ont pu s’installer et surtout bénéficier, enfin, d’une salle de gymnastique ! Leur petit paradis a été baptisé " Le Petit Frêne " et, lors de l’inauguration, on a planté un arbre de cette famille pour en justifier l’appellation.

  • De la construction du bâtiment principal

La première pierre de la nouvelle école a été posée le 2 septembre 1996.

La première partie de l’école a d’abord consisté en la construction de deux bâtiments regroupant la chaufferie, le gymnase, le réfectoire, la cuisine et les sanitaires. Tout cela était prêt début 1998.

Enfin, le 16 novembre 1999, c’est sous la neige qu’a lieu l’inauguration de l’école (presque) telle que nous la connaissons actuellement et en présence de représentants du Pouvoir organisateur, de Ministres et du Bourgmestre du Conseil Consultatif Communal  des Enfants de l’école : Thibaut Duchêne.


Chapitre 2 - Nos valeurs

Continuité - charte - citoyenneté - projet - créativité - respect - multi-culturel - éducation - socialiser - communiquer - démocratie - autonomie - solidarité - bonheur - paix - partage - vivre-ensemble - justice - valeurs - amitié - liberté de penser - enthousiasme - expressions - épanouissement - classes de découverte


Chapitre 3 - Nos actions concrètes

L’article 6 du décret Missions du 24/07/1997 définit les 4 objectifs généraux de l’enseignement fondamental.

Voici les moyens mis en œuvre au Grand Frêne pour y accéder.

1) "Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves." 

= Grandir en toute confiance :

  • intervention de l’équipe du CPMS
  • psychomotricité en maternelle

  • développement de l’autonomie

  • respect du rythme de l’enfant (sieste pour les enfants qui en ont besoin en maternelle, différenciation, activités de dépassement, remédiation)

  • accueil-sentiments,  cercles de parole, conseil de classe ou d’école, jeux de rôle ...

  • alternance de travail individuel, par groupe ou collectif

  • projet-devoir

  • coopération au sein des classes et dans les groupes verticaux (cycle 5/8)

  • soutien individuel par les maitres d’adaptation

  • évaluation formative

  • climat affectif favorable et encouragements

  • classes de dépaysement

 

2) "Amener tous les élèves à s’approprier des savoirs et à acquérir des compétences pour toute la vie."

= Apprendre pour la vie :

  • pratiques pédagogiques permettant la construction de savoirs et savoir-faire
  • travaux par projet, par thème ou par situations mobilisatrices
  • travaux par groupe en développant la coopération et la responsabilisation

  • manipulations et utilisation libre du matériel concret

  • expériences / conférences

  • continuité des outils : portfolio, manuels, référentiels, cahiers de synthèses ...

  • organisation de classes de dépaysement = apprendre au départ de situations concrètes de la vie

  • titulariat assoupli dans certaines classes (= 1 enseignant se spécialise dans une branche d’éveil)

 

3) "Préparer tous les élèves à être des citoyens responsables."

= Devenir les adultes de demain :

  • participation à la vie associative et culturelle du village

  • travail de socialisation dès la classe d’accueil (respect du règlement, écoute et respect des autres)

  • participation à un projet de lutte contre le harcèlement et la violence: zones d'occupation dans les cours de récréation et carnet de comportement évolutif en primaire

  • cercles de parole: Prodas, médiations, ...
  • conseil d’école avec élection de délégués dès la 1ère primaire (= initiation au choix démocratique)

  • sensibilisation au respect de l’environnement (tri des déchets)

  • organisation de classes de dépaysement dès la maternelle pour permettre l’apprentissage de la vie en collectivité

  • participation à des projets citoyens: Croix-Rouge, Télévie, Cap 48, centimes rouges,...

  • responsabilisation grâce aux tâches ou charges de classe


4) "Assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale."

= Exploiter les différences :

  • animations sur la vie affective et sexuelle destinées aux élèves de P6 avant le passage vers le secondaire

  •  activités en cycle 5/8 afin de s’enrichir des différences d’âge

  •  différenciation et remédiation

  • organisation de sorties et visites qui permettent à tous les participants de faire les mêmes découvertes

  • animations en classe ou à la bibliothèque communale pour susciter le goût de lire

  • communication entre les différents acteurs de l’éducation et les élèves (journal de classe, farde d’avis, réunions collectives et individuelles, association des parents, Conseil de participation ...)

  • emprunt de livres en collaboration avec la bibliothèque de Braine-l'Alleud
  • utilisation de la cyber-classe afin de s'initier aux outils et moyens de communication actuels

Chapitre 4 - Nos objectifs

En concertation d’équipe, nous avons souhaité mettre en évidence 3 objectifs qui seront développés durant  les trois années à venir :

  • Améliorer le bien-être de tous en développant un projet "santé".

"Il faut entretenir la vigueur du corps pour conserver celle de l’esprit. " Vauvenargues

En harmonie avec le cadre de vie naturel, rural et verdoyant de notre école, nous voulons sensibiliser activement les enfants à une hygiène de vie correcte : manger sainement, respecter le rythme biologique, prendre conscience de l’importance d’une bonne hygiène corporelle, pratiquer différentes activités sportives …

L’ensemble de ces éléments permettra à chaque enfant de devenir acteur de sa santé et d’effectuer des choix judicieux pour son épanouissement personnel.

Nos engagements dans chaque classe :

1) Apprendre à respecter l’équilibre alimentaire : 1 jour "fruit" pour les collations.

En accord avec le Pouvoir organisateur et grâce au soutien financier de la Région wallonne, nous pouvons offrir un fruit bio à tous les élèves chaque jeudi matin.

2) Donner aux enfants la possibilité de boire de l’eau pendant les cours.

3) Développer un projet santé par année (Ex: hygiène dentaire, Vise ta forme, ...).

Certaines activités ont déjà été mises en place dans plusieurs classes et seront poursuivies : lavage  des mains après le passage aux toilettes et avant le repas, petit déjeuner équilibré en classe, collations saines, analyse et application de la pyramide alimentaire, activités sportives diverses, informations ayant trait à la santé : secourisme, éducation à la vie sexuelle et affective, sida …

  • Organiser  la continuité des apprentissages et des outils.

"La vie est une continuité, le futur est une suite de présents." Mickael Majchrzak

Pour assurer la continuité des apprentissages dans notre école, l’équipe pédagogique s’engage à :

1) Veiller aux liaisons entre chaque cycle et entre chaque année.

2) Répartir les contenus des apprentissages sur la durée de la scolarité des élèves.

3) Analyser ensemble les compétences à développer et à acquérir en vue de l’obtention du CEB.

4) Suivre l’évolution de l’enfant par le biais d’un dossier individuel.

5) Eviter les redites ou recopiages inutiles grâce à des classeurs de synthèses que l’enfant utilisera pendant plusieurs années.

6) Utiliser des référentiels identiques, des outils pédagogiques communs, évolutifs et adaptés à l’âge des enfants

7) Appliquer une méthodologie construite en équipe.

  •  Favoriser les échanges en appliquant une charte de vie, relationnelle et évolutive

"Les composantes de la société ne sont pas les êtres humains, mais les relations qui existent entre eux." Arnold Toynbee

L’épanouissement des enfants à l’école dépend aussi de la qualité des relations parents – enseignants.

Afin que tous les partenaires éducatifs avancent dans la même direction, il nous semble important de mettre en avant des attitudes que nous souhaitons partagées : respect, confiance, dialogue, collaboration …

Enfants

Parents

Enseignants et équipe éducative

Respecter les horaires

Respecter les horaires

 

Respecter les horaires

Respecter les règlements, les chartes et le R.O.I.

Respecter les règlements, les chartes et le R.O.I.

 

Respecter et faire appliquer les règlements, les chartes et le R.O.I.

Respecter les adultes : dire bonjour, les laisser passer, les écouter, soigner son vocabulaire,…

Etablir une collaboration étroite parents-enseignants-enfants.

Etre coopératif et faire confiance aux compétences

 

Etablir une collaboration étroite parents-enseignants-enfants et un respect mutuel

Adopter une attitude et un langage pacifiques envers les autres élèves

 

Laisser gérer les conflits entre enfants par l’équipe éducative

 

Gérer les conflits et assurer les surveillances en adultes responsables

Respecter l’infrastructure de l’école et le matériel mis à disposition

 

Prendre un rendez-vous avec l’enseignante si un problème se présente

Respecter le devoir de réserve : secret professionnel et discrétion

Adopter des tenues vestimentaires correctes

S’intéresser à la scolarité des enfants et respecter les délais demandés pour la remise ou la signature de documents

Soigner son langage et sa tenue : être un modèle pour les enfants

 

Respecter l’interdiction d’utiliser un GSM, d’apporter des objets dangereux ou de valeur

Respecter la sécurité routière et les emplacements du parking

Respecter la sécurité routière et les emplacements du parking

Respecter le règlement de la cour

Utiliser le journal de classe ou un papier libre pour toute communication

Se montrer disponible et à l’écoute

 

 


Chapitre 5 : Préparation à l’enseignement secondaire

Plusieurs actions sont entreprises pour amener tous les enfants à acquérir les différentes compétences nécessaires à la passation des épreuves externes certificatives en vue de l’obtention du CEB et pour faciliter le passage primaire-secondaire.

Interagir avec son environnement social : communiquer

- L’enfant s’adapte à son environnement par la découverte de la géographie, de l’histoire, des traditions de son village.

- Il s’ouvre aux autres et au monde grâce au travail en équipe, à la participation aux différentes actions de l’école (Télévie, ...) ainsi que lors de l’organisation des élections du Conseil Consultatif Communal des Enfants et du Conseil des élèves de l’école.

- Il apprend à connaitre et à respecter les différences lors de la visite de différents lieux de culte.

- Il apprend à respecter les consignes grâce à la lecture informative et expliquée du règlement de l’école, la rédaction collective d’une charte de classe, une initiation théorique et pratique à la sécurité routière ...

Résoudre des problèmes

- L’enfant est confronté à des projets qui le mettent en situation de saisir et traiter des informations de différentes façons :

  • Par la lecture de documents divers, de dossiers préparés par l’enseignant, de la presse écrite (opération « ouvrir mon quotidien »).
  • Par l’utilisation de supports audio-visuels (radio, reportages TV, DVD).

  • Lors de visites ou de séjours pédagogiques (musées, classes de dépaysement).

  • Par des échanges avec des partenaires extérieurs à l’établissement : conférencier, astronome amateur, journaliste, bénévole Croix-Rouge).

  • Il apprend à utiliser des outils et des référentiels.
  • Dictionnaire illustré, atlas, dictionnaire de conjugaison, référentiel du VOB (vocabulaire orthographique de base).

- Il utilise du matériel concret ou semi-concret qui lui permettront de construire, structurer, formaliser et synthétiser des démarches.

  • Tableau de conversion en mathématique (grandeurs), tableau d’analyse, tableau de proportionnalité, matériel de solides et figures.

- Il réinvestit les savoirs et savoir-faire acquis, les informations mémorisées et appropriées (contrôles quotidiens, dictée du Balfroid, concours de poésies, challenge Croix-Rouge).

Gérer son fonctionnement et son apprentissage

- L’enfant est amené à faire preuve de curiosité en effectuant des recherches complémentaires en rapport avec les projets développés mais aussi afin de présenter des exposés, en participant à des concours.

- Par la tenue d’un agenda, il gère son travail à domicile et ses apprentissages à court et à long termes.

- Grâce à l’individualisation (évaluation formative, par ex.), à la différenciation (matériel), au travail en collaboration avec les maitres de remédiation, chaque enfant est amené à s’auto-évaluer, à ajuster ses attitudes et à gérer ses difficultés.


Chapitre 6 : Le néerlandais dès la première primaire

Conformément au Décret-cadre du 13 juillet 1998, le pouvoir organisateur organise un cours de seconde langue (néerlandais) pour les classes de 5ème et de 6ème années.

L’une des deux périodes obligatoires est organisée en demi-groupe afin de permettre à chacun de pratiquer la langue dans les meilleures conditions.

D’autre part, le cours de seconde langue est organisé dès la première primaire, en demi-groupe, afin de favoriser les échanges oraux.

De la première à la sixième années, le cours de néerlandais est mené selon deux grands axes :

  • élargir le champ lexical (capital-mots).

  • oser s’exprimer par le biais de dialogues ou de jeux de rôles.

Afin que l’apprentissage de la seconde langue soit à la portée de chaque enfant, la différenciation est appliquée à différents stades durant les activités proposées.

Les fixations des activités menées pendant l’année scolaire sont rassemblées sous forme de syllabus distribués en début d’année. Ces dossiers sont rédigés en concertation par les différents professeurs de néerlandais afin d’assurer la continuité au fil des six années d’apprentissages.

__________________________________________________________________________________________

Chapitre 7: L'année complémentaire

  • Cadre légal: 

- Décret "Ecole de la réussite du 04/03/1995

- Décret "Mission" du 24/07/1997

- Circulaire 5796 du 30/06/2016

" Pour certains élèves, un temps plus long que le parcours scolaire pourra s'avérer nécessaire pour acquérir les socles de compétence requis au terme de chacune des 2 premières étapes" de l'enseignement fondamental.

A savoir: 1ère étape = maternel + P1/P2 et 2ème étape = P3 à P6.

Afin de tenir compte des rythmes d'apprentissage propres à chaque enfant, les écoles ont la possibilité  de faire bénéficier un élève d'une année complémentaire au maximum par étape.

Cette mesure

  1. ne peut toutefois être qu'exceptionnelle;
  2. ne peut en aucun cas être confondue avec un redoublement ni même s'y apparenter;
  3. doit s'accompagner de la constitution d'un dossier pédagogique pour chaque élève concerné.
  • Au préalable

- Etablir un bilan des compétences (disciplinaires/transversales) non acquises;

- Mettre en place des stratégies pédagogiques et méthodologiques afin de permettre à l'élève d'atteindre les compétences visées (différenciation) ;

- Informer régulièrement les parents sur la situation scolaire de l'enfant, solliciter leur aide et, le cas échéant, celle des intervenants extérieurs.

  • Mise en place:

La mise en place de l'année complémentaire est adaptée aux difficultés spécifiques de l'enfant et tient compte du schéma suivant:

- Cibler les domaines/matières/contenus à approfondir;

- Déterminer °la classe où l'élève sera inscrit et suivra la majorité des activités;

                      °la classe où l'élève pourra renforcer ses apprentissages en vue de l'acquisition des compétences;

- Aménager l'horaire de l'élève;

- Informer régulièrement les parents et, le cas échéant, le cas échéant, les intervenants extérieurs sur l'évolution de l'enfant.